New order : Here to stay








Un accident est - si vite arrivé. 1, 2, 3, 4 , 5, 6 merveilles au jugé. Paul Tergeist, léger horloger jamais usé "Ce qui n'est pas donné est perdu" à frapper sa menue monnaie au métronome enclenché dans la division, des shoe shoe plein la bouche : en regarder le contrôle depuis Lyon, 6è arrondissement. Parmi parmi - Here we go : ninja tune et c'est pas "la personne célèbre de Lesbos" sauf au mêtre de vers. Bon.

Parfois l'homme libre, allemand, se croit - fin. Il arrive même qu'il se trouve assez - malin. Des fois - on le lui rend bien. Alors - il ne comprend plus rien à rien. La
"raison vacille et tangue. Elle est prête à chavirer - sous les coups de boomerangs de flash-back enchaînés" depuis la France, depuis la ville, et, pourquoi pas, depuis Franceville, à coups redoublés. Inapte à encaisser, réformé : Vlad Tépès à la réception. Excuser du peu - pardon. Bon.

Forcément l'est impitoyable : ce qui lui nait d'une raideur dans le genoux. On peut essayer de le brader jusqu'au lever du jour mais rien que c'est un cheval sur le retour. Ses élans qu'ils ont leur
induction que la raison entrave nada. Jusqu'à ce qu'il retourne à son cercueil en fredonnant "Je suis un boomerang qui se lance fort et loin, je file en tournant sur moi-même et je reviens. Aussi loin lançé quelque part - je reviens toujours au même point de départ" parce que la réponse est oui : parce que
la réponse est - merci.









Post scriptum la réponse est non :
"
God is dead.
And no one cares
.
If There is a hell :
I'll see you There..."



To be continued






2 commentaires:

Circé a dit…

Juste pour dire que je te lis toujours avec plaisir, continue !

H. Incorporated a dit…

[Merci]

Cette note m'a été soufflée dans l'oreille interne par une autre : http://whatthefuckwith.hautetfort.com/archive/2008/09/10/interlude.html#comments

Une découverte - sur laquelle on m'a fait [heureusement] trébucher...