Interpol : Obstacle 1












Le moteur à explosion qui freine de l'aorte : contenir ses hoquets, qui manquent de défenestrer une baie vitrée. Les oreillettes qui se font tirer pour prendre le relai des quatre valves jouant l'écartèlement, des quatre fers. La cave à prendre le bas de sa veine pour le haut : les deux ventricules qui cherchent à permuter et on est au complet... C'est marre pour cet ambulancier à tempêter, la rafale de noms d'oiseaux qu'il avalanche moins réelle que le hall d'entrée en polyphonies & mur de bruit blanc surpiqué de nappes envrillées. C'est marre pour cette tour de babel, démollie mains nues & flêche noire d'un "quelqu'un" à filer la chair de poulpe... Des blouses blanches, comme autant de parpaings : mur de soutènement infirmier, impossible - pas les moyens physiques de s'en désincarcérer... De jargon d'initié noueux en bilan de santé de conjectures au pied de biche, pour lever l'hypothèque : pendant - rien pour ligaturer la nomenclature. En suspens, bombardé d'analgésiques, pour tenir : assis, berçé - d'un air familier.








- Encore vous ? ! ? ! ? Hub rachmones...
-
- Cela ne s'est pas très bien passé, la dernière fois...
- Non.
- Vous avez fait - quelques dégats...
- Oui.
- Alors je suppose que vous ne m'en voudrez pas...
Volte-face : "chaque muscle, un ressort prêt à se détendre", prêts à me déracer au pied levé - 3 mastards, dans le couloir.
-
Vous m'avez fait l'impression d'être du genre vachard à notre première entrevue, alors... Une simple précaution.
- Je - vois.
- Reprenons.

- Je saurais p...
-
Allez au plus court, j'ai été guide touristique dans une autre vie : je tâcherai de ne pas me perdre durant votre récit.
- Qu'est-ce que...
-
Juste de quoi vous mettre le pied à l'étrier : vous voyez bien que je ne veux pas nous fâcher... Je vous écoute.
- Côté poison ?
Ces graphiques.
- Les examens n'avaient... Rien révélé...

- Basque.
- Je ne me souviens pas, au cours d'une de mes vies antérieures, d'avoir travaillé
dans ce coin-là.
- Qu'est-ce que...
- Miasme-Dieu ! Allez-vous parler ???
-
"Izan gabe eman dezakegun gauza bakarra da zori ona".
- ?
- C'est quelqu'un qui m'a dit.

Sa bible. Un sticker triomphant. Un contrat quinquennal signé avec les hopitaux militaires d'Abou Dhabi. Ah bon
- Je doute que vous trouviez dedans...
Son stétoscope, par réflexe. Pour s'occuper les mains.

- Alors expliquez-moi ça...
- "Le bonheur est la seule chose que nous puissions donner sans l'avoir".
- Et ?

-
C'est tout.
Des neurones.
Emeutiers.
Derrière ses verres.
Sans monture.

- Drôle de toxine. Mais heureux présage...
- "Le bonheur est la seule chose que nous puissions donner sans l'avoir".
Scanné.

Assez longtemps.
Ca dure assez longtemps pour que danse l'évidence...
12H de sommeil sûrement plus efficace que n'importe quelle posologie.
Gêne
- Allons, il ne faut pas voir les choses ainsi... Buvez donc, dans cet adage, le verre à moitié plein : "c'est en le donnant qu'on l'acquiert."
-
Qui est-ce qu...
- Quelle importance ?
Dissipée
Les ondes cérébrales. Qui se – croisent.












2 commentaires:

kl loth a dit…

Faisant un petit tour par ici (il me faudra repasser pour relire, goûter la note en entier), je reconnais la photo des Coppola père et fille faisant la promotion de la marque Vuitton…
À Lyon cet été, la vitrine du magasin s'ornait de 23 caméras de vidéo-surveillance rutilantes.

http://kl-loth-dailylife.hautetfort.com/archive/2008/08/28/22-les-flics.html

H. Incorporated a dit…

[Rien ne presse : prenez votre temps]

Pas mal : c'est fort, même. Trouvé en recherchant une toto pour illustrer cette note... Parmi d'autre - opter pour le secret de la relation père-fille. D'autant plus que la toto est [je trouve] m.a.g.n.i.f.i.q.u.e.

[Et]

Je me demande ce qu'ils pouvaient bien se dire : peut-être - "quelque chose qui se perd dans la traduction".

[Et]

Un anniversaire, il y a un peu plus de 2 ans. Fêté délocalisé à Lutèce, avec 4 amazones de mes amies. Une soirée sismique, durant la "nuit blanche"... Dans une rue adjacente aux - Champs-Elysées : le sabbat avait lieu juste - à côté. Il était - tard [21H ?]. Il y avait encore - la queue. J'ai cru un instant qu'il y avait quelque soirée V.I.P. avant de réaliser qu'il s'agissait d'un [le ?] magasin Vuitton et de penser : "ah, ça se passe donc comme ça..."

Quelque chose de - surréaliste. C'était - du sérieux : à en croire la poutre-maîtresse qui assurait la sécurité et filtrait les entrées...

Et votre note me fait dire : "plein feu sur le luxe !!!" Comme à un bal à Magic city : http://www.youtube.com/watch?v=CIovQYV694k